Archive pour avril, 2011

Ouh Là Là

Dis donc ma petite crotte en sucre. Je m’aperçois que ça fait genre 25 jours que je n’ai pas écrit.

Tu dois te languir je pense.

Ouh Là Là dans Machin

En même temps, sache que mon emploi du temps ressemble actuellement à celui d’un ministre. Bon, p’tre un ministre des ours en peluche certes, mais un ministre comême. L’est à dire que j’ai très peu de temps pour venir te divertir ma petite caille en chocolat.

J’espère cependant que tu as trouvé plein d’oeufs dans ton jardin la semaine dernière, apportés par les Cloches et non pas par le Lapin de Pâques, c’est infamie teutonne qui depuis quelques années tente (et réussit malheureusement) de détrôner nos amies de Rome.

 dans Machin VS

Pour ma part, et sans vouloir faire de pub, c’est Alain B., chocolatier de son état, qui est venu en personne (rooohh, c’est bon hein, laisse moi rêver!) déposer ses petites offrandes chocolatées dans mon jardin. Et comment te dire….je pense qu’on peut dire sans rougir qu’on tuerait père et mère pour un morceau de ses petites douceurs ^^.

Bref, en fait si je poste aujourd’hui, c’est surtout pour faire appel à tes talents de devinateur de rêve, tel un arrière arrière petit fils à Sigmund.

Voilà : y’a peu j’ai rêvé que je tuais des méchants gens avec des gros et grands clous dans le coeur. Des vampires hein, très certainement. ‘fin du moins j’espère…imagine si c’est des vrais gens avec des dents normales que je tuais dans mon rêve, ça veut dire que j’ai des pulsions meurtrières envers les humains tu crois ?

Pareil, mais dans le coeur…Parce qu’un clou dans la main d’un vampire, il va juste te rire au nez ma foi.

Mais les méchants gens, ils m’envoyaient aussi des clous. Mais c’était des losers parce qu’ils avaient de ridicules cloutounets qui me faisaient à peine mal. Mais ça picotait comême quand je les recevais dans le visage.

Pareil, mais en plus petit encore. Ah ah ah ah ah les losers.

Et ensuite, je crois que j’ai décidé à l’intérieur même du rêve de mettre fin à mon rêve en me disant : « Waaoohh, c’est cool, y’a des nouveaux épisodes de Buffy contre les Vampires* !! ».

Là, je me suis réveillée.

Et je suis allée chercher mes oeufs dans le jardin.

 

*La série ultime dont je ne devais louper AUCUN épisode, à l’époque où d’une : je regardais encore le démon et de deux : j’avais 14 ans….bon ok, une bonne vingtaine plutôt…, c’est bon, rigole pas manant!

Des Filles Brillent Là T’Heure

Aujourd’hui, dans le monde merveilleux des bibli**othécaires, j’ai :

- fait semblant de secourir un homme en plastique hyper bien gaulé ; mais avec une coupe de playmobil ;

Des Filles Brillent Là T'Heure dans MachinNan mais, mate moi ces abdos O_°, où est le modèle 2.0 sivouplé ?? Le mien avait des jambes, je te rassure…

- fait du bouche à bouche à ce même homme, dont on retirait le visage à chaque passage, visage qu’on devait garder pour éviter de refiler ses pustules buboniques à son collègue, Fantomas le bordel j’t'jure, c’était flippant ;

 dans Machin

- appris à faire un massage cardiaque sans briser les côtes du monsieur en plastique, après l’avoir quasi foutu à poil ;

Et il avait des bras aussi le mien..et pas de boutons de manette de jeux au niveau de la ceinture…

- appris à poser des électrodes de défrillateur après avoir rasé le torse en plastique de Fantomas avec un rasoir jetable, ça ne s’invente pas….

- fait du bouche à bouche et un massage cardiaque à un enfant en plastique….le musée des horreurs aujourd’hui en somme…

Nan mais la tête du gosse quoi…et cette bouche…c’est indécent moi je dis, t’trouves pas ?

- passé de faux appels aux pompiers et autres secours pour voir si on arrivait bien à décrire le sinistre.

On s’amuse comme des petits fous dans le monde merveilleux des bi**bliothécaires. Je te le dis.

Après, savoir si dans la vraie, avec des vrais gens pas en plastique, je serais opérationnelle…..Ca, c’est autre chose !

Dreams Are My Realityyyyy

*Air connu que tu vas te trimballer toute la journée dans la tête, moooouuaahhh*

Ca a du déjà t’arriver des rêves qui sont tellement trop bien faits, qu’ils ont l’air réel lorsque tu les vis. Genre tu te réveilles en te disant : « mais euh je viens de rêver ou c’était la vraie vie là ??  »

Dreams Are My Realityyyyy dans TrucLe rêve selon Google…un peu ringard ma foi….

Bah moi j’en ai fait un comme ça de rêve, tantôt. Vachement réel toussa toussa : dans mon rêve mes voisins s’engueulaient fort et je tapais sur mon mur (oui, tu l’auras compris j’addooooorrree taper sur mon mur ^^, d’ailleurs, c’est bien simple, dans mon mur, y’a la forme de mon poing) pour qu’ils cessent. Pis ça s’arrêtait pas hein, vu qu’ils pouvaient trop pas entendre, rapport à leur engueulade phénoménale. Et j’avais la nette impression que ça arrivait pour dans la vraie vie, t’vois. Que j’étais doucement en train de me réveiller au doux son de leurs voix, tout en pestant intérieurement et les maudissant de mettre un terme à mon réparateur sommeil.

 dans TrucLà, c’est Carlo, le collègue de Bob l’Eponge qui rêve…Oui, même les pieuvres rêvent figure toi !

Et pis bah dans mon rêve, je me disais : « putain (oué je suis vulgaire dans mes rêves….dans la vraie vie aussi tu me diras), mais il est quelle heure là, ça fait des heures qu’ils s’engueulent bordel de queues de matelots !! ».

Donc là dans mon rêve je me penche pour saisir mon réveil qui affiche : « 5:81« .

Woouuucchhhh.

C’est là que je me suis dit, dans mon rêve, :  »L’est encore tôt à 5:81 nan ? » et que je me suis rendormie. Dans mon rêve. J’ai rêvé que je me rendormais à 5:81…. C’est fort nan ? Ouais, nan, je fais vraiment des rêves à la con…..

La Madeleine

T’sais moi quand je prends mon samedi (prendre son samedi dans mon métier : ne pas travailler), je fais jamais les choses à moitié : je m’arrange toujours pour que ça soit exactement le samedi le plus pourri du mois.

Les 3 ou 4 autres samedis du mois auront juste été ensoleillés, parfumés au nectar des fleurs, calmes, doux, empreints de sagesse, eh bien le mien, LE samedi que je prends, sera invariablement pourri et pluvieux (bah oui évidemment, j’exagère mon petit biquet des bois, j’aime bien faire ma limace-caliméro^^).

Celui de mars n’aura pas dérogé à la règle. Mais qu’importe : j’en ai profité pour aller aux jonquilles.

Ne te fourvoie pas : aller aux jonquilles ça n’est pas une image désuète pour signifier « aller faire un gros popo au fond du jardin » ou encore « aller voir le loup« . Nan, nan, je suis réellement aller aux jonquilles. Aller en cueillir quoi.

Ca te parait p’tre surprenant, étant donné que des jonquilles au printemps y’en a un peu partout et qu’il me suffisait d’aller dans le jardin du voisin en voler par exemple.

Oué mais nan. Pas cette année.

Moi je voulais aller aux jonquilles comme quand j’étais une petite limace : dans les Vosges. Toujours au même endroit. Toujours les mêmes jonquilles. Toujours le même rituel. Et j’adorais ça.

Haut fief des jonquilles par excellence les Vosges (une fête leur est même entièrement consacrée chaque printemps, avec défilé de chars étou étou). Et dans mon enfance aller aux jonquilles ça voulait dire, presque dans l’ordre :

- faire un saut à Gérardmer, au lac :

imgp3911640x480.jpg

- trouver LE champ que nous allions piétiner pour trouver les pépites dorées (en ne se décidant jamais….: « nan pas celui là, trop près de la route », « euh nan pas celui là, y’a déjà des gens dedans », « bah pas celui là voyons, y’a pas de jonquilles!! », « j’ai envie de faire pipiiiiiii », « pas maintenant! on cherche un champ là! ») :

imgp3938640x480.jpg

- pour finalement finir dans le même champ que l’an passé, celui avec le petit ruisseau, les sapins au bout et le champ de jonquilles inaccessibles (les plus belles forcément!)  séparé du nôtre par la Vologne, la scierie un peu plus loin et les cloches du village plus en hauteur dans les oreilles. Ce même champ où, je l’avoue, je ne ramassais pas grand chose, occupée à courir partout, attendant l’heure du goûter :

imgp3920640x480.jpg

imgp3933640x480.jpg

imgp3937640x480.jpg

imgp3922640x480.jpg

imgp3939640x480.jpg

- Et rapporter des brassées de fleurs dans la voiture, avec lesquelles, une fois de retour, nous allions faire moult bouquets pour offrir autour de nous et égayer la maison :

imgp3930640x480.jpg

Ma petite madeleine à moi quoi.

Le blog d'Aurel |
aucafeducoin |
parmi les autres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Buzancy's Life
| Les Ardennes par samouraï 08
| Vers la Lumière...