Archive pour novembre, 2010

Y’En A Un Qui Risque D’Etre Un Peu En Retard Dans Un Mois….

Détendons un peu l’atmosphère !

Regarde bien le bonnet surtout ma petite caille en sucre !

Image de prévisualisation YouTube

Le Cas Du « Voisin Zarbi Vi*s Ma Vie »…Partie 2

Pour suivre la première partie : c’est l’article en dessous !

Durant une partie de l’hiver, le voisin zarbi hiberne. Tant mieux j’ai envie de dire. ‘fin pas tout à fait finalement : il observe beaucoup mon chat aussi durant cette période….Tu vas voir, c’est important par la suite!

Février/Mars : C’est bientôt le printemps et une grosse envie de changer mes rideaux me taraude (oui, j’ai ce genre d’envies qui me taraudent tous les 6 mois environ, te pose pas de questions !). Ce que je fais dans ma cuisine et mon salon : les 2 fenêtres qui donnent côté terrasse. Donc côté voisin zarbi.

Bingo : 2 jours après, ils changent les leurs.

Bon, soit. Après tout, c’est p’tre une autre coïncidence. Comme celle de la guirlande de la Noël.

Et puis, bon ensuite….comment dire….c’est l’escalade, les coïncidences deviennent un peu trop nombreuses :

- je fais sécher mes serviettes de bain à l’extérieur après la douche : ils découvrent qu’ils peuvent aussi le faire sur leur terrasse.

- pareil pour le linge : il fait beau, je le mets dehors : eux aussi, en général quelques heures après ma lessive. Il fait moche, je le fais sécher par ma porte-fenêtre : eux aussi, en général quelques heures après ma lessive.

- j’installe mes jardinières : ils découvrent le jardinage 2 jours après.

- j’installe ma table de jardin : ils en achètent une 2 jours après.

- j’ai un chat : ils achètent un chien au printemps. Une pauvre bête qui doit obéir à : « couché, debout, assis », en l’espace de 5 secondes et qui passe ses journées sur la terrasse de 7m², où il fait pipi et caca. Et qui devient un énorme labrador fin de l’été. Dans un F3. Cherchez l’erreur….

- je mange sur ma terrasse : hop! ils déboulent sur la leur.

- j’installe des lumières solaires dans mes pots, pour agrémenter les soirées de printemps et d’été : ils en achètent 2 jours après.

- j’ouvre ma porte fenêtre pour Al ou pour aérer : 2 secondes après ils ont ouvert la leur.

- j’aère mes chaussures à l’extérieur : hop! ils mettent subitement les leurs aussi.

- il pleut : je sors mes plantes d’intérieur pour les arroser : 2 secondes après ils sortent les leurs.

Etc, etc, etc….

Ca fait un peu peur nan toussa ?? Sur le moment, je te jure que ça fait peur….Le moindre truc que je faisais était reproduit quasi à l’identique quelques secondes à quelques jours plus tard…

Le Cas Du

Alors p’tre que je me fais un film ma foi….Mais, il y a eu 2 couples de locataires différents avant eux. Qui n’ont jamais installé de plantes sur leur terrasse 2 jours après moi, ni installé une table de jardin, ni mis des loupiotes dans leurs pots, ni installé de guirlande de Noël, pour « faire comme ».

 dans Bidule

Donc j’ai fortement pensé que ça faisait beaucoup de coïncidences tout de même….J’avais l’impression d’avoir un miroir en face de chez moi en fait : je faisais un truc, hop le jour même ou le surlendemain, ils faisaient la même chose…

PsychopatheLand, bonjour !


Voilà, aujourd’hui le voisin zarbi vi*s ma vie et sa nana à la voix d’enfant prépubère sont certainement en train de copier d’autres voisins dans un autre endroit. Un endroit un peu plus grand pour leur enfant-chien aussi…(« Ah non hein, tu parles pas comme ça à Momann !! » O_°).

Et, c’est pas plus mal. Z’étaient pas méchants hein, disaient bonjour toussa toussa, mais z’étaient zarbis….

Reste plus qu’à découvrir et espérer que les prochains soient moins flippants ^^.

Le Cas Du « Voisin Zarbi Vi*s Ma Vie »….Partie 1

Parmi mes aventures Jextraordinaires, je t’ai pas encore raconté le cas du voisin zarbi.

Sûrement parce que moi même j’ai eu du mal à le « croire », m’est avis. Toi même tu vas peut être penser que je me monte le bourrichon, mais les coïncidences sont troublantes, t’vas voir…

Je peux t’en parler maintenant. Le voisin zarbi a déménagé. Et il va pas vraiment me manquer pour tout dire.

Tout a commencé il y a environ 1 an.

L’appartement en face du mien, du côté terrasse, est inoccupé depuis quelques mois. Ca m’arrange : nos terrasses sont vraiment face à face et j’aime pas trop en été partager l’odeur du bbq du voisin ou ses agapes avec ses amis. Déjà qu’on se cogne les conversations hautes et fortes de commercial à dents longues du voisin d’en face mais en dessous….

Le Cas Du

Et puis donc un jour, l’appartement est repris. C’est un couple de petits jeunes, plutôt discrets pour le moment.

Plusieurs fois j’entends une voix de toute petite fille par leur fenêtre et je me dis que je m’étais pas rendue compte qu’ils avaient un enfant. Plus tard, je comprendrais que c’est sa voix à elle….Quelque chose de relativement insupportable et d’effrayant. Rapidement tu n’as qu’une envie : qu’elle ferme tout simplement sa gueule, ou alors qu’elle ferme ses fenêtres aussi, ça serait bien.

 dans Machin

Fin Novembre : l’ambiance Noël et illuminations m’envahit : j’installe ma guirlande à petites lucioles sur ma terrasse, le long de la rambarde (environ 4 mètres de rambarde). C’est choupinou, j’adore, il ne manque plus que de la neige dessus et je kiffe grave ma race.

2 jours après mon installation : mon voisin zarbi installe une sorte de mini guirlande d’1m sur sa rambarde, avec un fil tendu comme un string pour l’alimenter depuis son salon. Je me dis que c’est choupinou parce que les nouveaux ils aiment les loupiotes de la Noël aussi, chose que les précédents ne faisaient pas forcément.

Bon, ils finissent par l’enlever au bout d’une semaine parce que ça n’a pas l’air très gérable le fil tendu. Soit.

Là, tu te dis : elle déconne Limace ou bien ? L’a pas l’air si zarbi que ça son voisin finalement. Oui, bon, il installe des décos de Noël et donc ?

Et là je te réponds : ça n’était que le début….Un prémice, une mise en bouche…

To be continued….

Pronostic

Y’a eu des vols dans les garages fermés de ma résidence récemment.

Et dans une des voitures, on a dérobé une télécommande de porte de garage. Ce qui permet aux voleurs de revenir à leur guise, refaire des petits délits comme bon leur semble.

Ma voiture se situe dans un garage fermé.

Alors, à ton avis, lançons les paris, avec ma méga guigne de la loose de la mort qui tue légendaire, qui sera le prochain locataire à voir son box et sa BloodMobil cambriolés ??!! Hmmm ? Qui ??!! Je te le demande -__-.

 

Ce Qui A De Bien Aussi A La Montagne…

….C’est l’après rando ^^. Même celle où tu as cru mourir !

Sur la vidéo qui suit, tu vas voir : des montagnes avec de la neige dessus et des boissons alcoolisées.

Nous te rappelons que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Surtout si tu y ajoutes l’ivresse des sommets. D’où les bruits de monitoring en fond sonore.

Image de prévisualisation YouTube

Comment S’Occuper …Partie 3

Résumé de la deuxième partie.

Tu contournes donc le monticule afin de mieux apercevoir ton compagnon de route. Mais la seule chose dont tu t’aperçois, c’est qu’il n’est plus là. Disparition. Magie. Prestidigitation.

Comment S'Occuper ...Partie 3 dans Bidule

Te voilà dans le brouillard, à brailler inutilement que tu vois enfin les remontées mécaniques qui vont vous sauver la peau.

Bon, tu te dis que toi au moins, tu vas réussir à les prendre. Niark niark. Alors tu entames à nouveau la descente. Tu finiras bien par tomber et sur les remontées et sur le cabri ma foi.

C’est à ce moment précis que tu entends une petite voix étouffée, droit devant toi…

 dans LimaceTrotteusePareil, j’ai le même à la maison!

C’est le cabri ! Ne te voyant plus, elle était remontée pour s’assurer que tu ne t’étais pas brisée un membre dans un ravin. Quelle charmante attention, en sachant que même en te voyant plus quelques minutes plus tôt, elle avait repris sa descente, et qu’elle avait également aperçu les remontées.

Tu poursuis donc ta descente, te sachant maintenant en sécurité, sur un rythme que nous qualifierons de soutenu (en gros, c’est à peine si tu ne cours pas!) de peur de louper malgré tout les remontées.

Te voilà rassurée, le cucul assis dans la cabine, les jambes en coton et le pouce détruit.

Savourant cette belle rando pas flippante du tout.

Il est 16h15. Tu arriveras juste à temps pour jouer du sabre.

On peut ouvertement et simplement dire que tu as passé une excellente journée !

Merci DameMontagne!

Comment S’Occuper….Partie 2

Résumé de la première partie.

Tu t’engages donc sur cette piste visiblement laissée à l’abandon depuis environ 3 000 ans. Il est déjà 15h15.

Comment S'Occuper....Partie 2 dans LimaceTrotteuse

Le brouillard est toujours ton compagnon. Ta tendinite de l’an passé te titille un peu le genou droit. Et tu sens qu’une énorme ampoule est en train de naître sur ton pouce tellement tu t’agrippes à ton bâton de marche.

 dans MachinOuais, les trucs pour les vieux.

Pour couronner le tout, toujours pas de remontées mécaniques en vue ou en ouïe.

Le désert en somme.

Très franchement, c’est vers ce moment là que je me dis dans le dedans de moi-même : « Et si ton portable ne passe pas, comment allons-nous appeler les secours vers 23h30 lorsque nous serons toujours en train de descendre, descendre, descendre, descendre inlassablement, dans le brouillard ?« 

Plus tard, le cabri qui s’est aventuré avec moi en ce jeudi pluvieux m’avouera avoir eu également cette pensée.

On ne se le disait pas, mais nos regards en disaient long sur ce que nous pensions être la fin de notre vie. On peut le dire comme ça.

Donc valà, tu descends, tu descends, tu descends. Tu descends encore.

Ah, tu trouves malgré tout le temps de t’arrêter regarder ce qui se passe dans les terriers de momottes que tu rencontres, en espérant secrètement qu’une autre momotte va surgir et pourquoi pas, t’indiquer de sa patte griffue le bon chemin.

Tu en es à ces réflexions, lorsque tout d’un coup, il te semble avoir entendu le son enchanteur d’une remontée.

Mais tu te dis aussi que le brouillard étouffe tout et l’altitude te fait penser que tu commences sûrement et sérieusement à délirer.

Car il n’y a plus de doute, pour toi, tu es perdue.

Bon, tu décides tout de même d’aller de l’avant plus rapidement, de te déporter sur la gauche pour regarder au loin, le brouillard s’étant subitement déplacé. Le cabri, lui, part vers la droite.

A gauche : c’est trop abrupte pour y songer une descente correcte (c’est à dire sans patte cassée), mais bon, ça fera l’affaire si on n’a vraiment pas le choix.

Tu avances encore : et là tu te dis que l’ivresse des sommets te joue des tours, qu’un mirage est aussi possible en montagne à 2 000 mètres et à 10° : LA REMONTEE se trouve très exactement devant toi!!!, en contrebas, encore relativement loin.

Tu pousses un hourra de joie, tu verses presque une petite larmounette même (non, je déconne hein). Et tu t’empresses d’en informer le cabri, qui lui, je te rappelle, est parti vers la droite.

Sauf que le brouillard est revenu, un monticule de rochers nous sépare et si on ne se voit plus et bien, on ne s’entend plus non plus -__-.

To be continued…

Comment S’Occuper….

….sainement et sportivement en montagne un jour de pluie ?

Eh oui. Y’a des jours en été à la montagne où le temps a décidé que tu devais rester dans ton minuscule appartement, ou, si tu es d’humeur plus belliqueuse, que tu devais batailler dans le hammam et le jacuzzi du centre sportif avec les autres montagnards en puissance. En résumé : il fait moche.

Mais tu n’en as cure. Car tu es une warrior. Et toi, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige (cette année, les sommets étaient bien enneigés), tu chausses tes godillots de la montagne et tu braves les intempéries.

En gros, tu n’as aucune conscience du danger. Et pourtant, tu aurais su, ce fameux jeudi après midi, tu serais restée dans ton minuscule appartement, à attendre sagement l’heure de ton cours d’escrime.

Comment S'Occuper.... dans LimaceTrotteuse Sabre%255B1%255D

En même temps, si je n’avais pas joué l’Heidi de la pampa, jamais tu n’aurais lu cette note.

Bref. 13h30. Tu décides de sortir malgré le brouillard et la fine pluie qui dégouline de la montagne, équipée de ta veste de pluie militaire et de plusieurs couches de vêtements (bah oui, parce qu’en plus de faire moche, il fait froid). Tu te diriges vers les remontées mécaniques, celles qui vont te déposer à très exactement 2 345 mètres d’altitude. Tu n’auras plus qu’à effectuer une petite descentounette de 2/3h grand max, pour rejoindre les autres remontées mécaniques, qui elles te redescendront pile à l’heure pour ton cours de sabre.

Sabre%255B1%255D dans Truc

L’après midi s’annonce finalement pas si désagréable que ça.

Sauf qu’une fois tout en haut, après avoir touché et joué avec la neige d’été récemment tombée, tu te dis « tiens, et si je ne prenais pas le sentier balisé, mais que j’explorais une nouvelle descente qui n’existe pas mais que j’ai très envie de créer aujourd’hui, justement aujourd’hui où on ne voit rien à plus d’1m50 à cause du brouillard ?« 

pcd02006

Là, déjà, tu aurais du sentir que c’était une idée à la con. Mais vraiment hein.

En plus, tu sais que le brouillard en montagne c’est fourbe, c’est changeant, c’est pénible et c’est trompeur. Tu peux voir parfaitement devant toi et la seconde d’après, tu peux avoir une nappe de brouillard qui engloutit tout autour de toi.

200px-Montagne_meteo_brouillard_juin

Mais qu’importe, t’es en mode warrior ce jour là et te voilà qui t’engages hors sentier, sur les pistes de ski.

La rouge, la noire….tu hésites longuement avant de te décider pour la « DavidDouilletRouge » qui te semble nettement plus facile que la « LéoLacroixNoire ».

La LéoLacroix, en hiver, dite : « la piste de la mort qui tue »

Tu t’aperçois en milieu de piste que tout ceci n’est qu’une illusion d’optique : tu vas sacrément en chier sur la rouge. Mais tu bénis PetitBuddhaDuSki qui t’a fait choisir la, tout de même, moins pire.

Parce que c’est une catastrophe (déjà que je suis mauvaise en descente….la gravité tout ça ça….): tu vas mettre très exactement 30 minutes pour descendre genre 50 mètres, dans un brouillard épais, où tous les sons sont étouffés et où tu ne vois même plus ton compagnon de galère qui elle descend le bordel tel un petit cabri de la pampa (elle t’avouera cependant plus tard qu’elle en a chié également, ah ah ah ah ah, nanmé).

galerie-membre,autre-animal,cabri

Ca y est, t’es en bas, dans la vallée de la mort j’ai presque envie de dire. Et tu as chaud, et soif, et chaud, et soif. Tu te retournes et regardes le haut de la piste (tiens, tu vois que maintenant c’est tout dégagé en haut…-__-) et tu cries victoire, en faisant des gros niark niark, comme une sorte de gros « fuck » à la montagne. Et puis, en regardant ta montre, tu t’aperçois qu’il est déjà 14h30….et qu’à ce rythme, la remontée que tu dois prendre pour descendre l’autre partie et qui ferme à 16h30, bah tu l’auras jamais….Parce qu’elle est encore loin la remontée….trèèèèèèèèsssss loin…..

Bruyeres%2520Gondola

Bon. Tu t’arrêtes un peu pour boire et aussi pour reprendre tes repères, quand devant toi, à quoi, 2 mètres, déboule une adôôôôôrable petite momotte énorme, qui traverse la piste, l’air de rien, en prenant son temps. Un vététiste la fera fuir rapidement quelques minutes plus tard, mais cette petite parenthèse me met du baume au coeur et me conforte dans l’idée que après tout, elle est sympathoche cette descente de merde.

Image de prévisualisation YouTube

Regarde, c’est elle! N’est-elle pas choubidoubidou ?? En bande son, j’avais mis Bobby, avec Lay Lady Lay, mais UTube il dit que c’est pas légal….Alors te reste plus qu’à imaginer la chanson qui va dessus ! Ah oui, et pardon pour la qualité de l’image ET la réalisation. Mais je n’ai pas fait d’école de cinéma je te rappelle.

Bon. Toujours est-il que t’as encore quelques kilomètres à faire, donc tu ne t’attardes pas trop.

Là, plusieurs chemins s’offrent à toi : la suite de la piste rouge qui descend bien abruptement (c’est trèèèèss différent une piste recouverte de neige et une piste l’été…..) ou une sorte de chemin pour les vtt ou une sorte d’ancienne piste pas entretenue mais qui a l’air d’aller directement vers la remontée que tu dois prendre.

Faut te dépêcher, le brouillard avance et bientôt tu ne verras même pas où tu dois poser ton pied pour avancer.

Comme tu es déjà un peu en retard et qu’en ce jeudi tu as visiblement soif d’aventure, tu choisis la piste pourrie pas entretenue. Les autres solutions te paraissant nettement moins rigolotes.

To Be Continued…..

Un Mariage

Et un chat dans le moteur.

Il suffit parfois d’un petit week end bien sympathique pour recharger les batteries et voir la vie du bon côté, après avoir vécu une semaine en dent de scie !

La recette ? La voici :

- Un mariage magnifique sur Paris, rempli d’amour avec des petites patates autour, une explosion de bonheur à les voir s’unir avec autant de force, d’envie et d’amour, un émerveillement tout au long de cette particulière journée, qui ma foi a été beaucoup trop courte ! Même si le lendemain, on remettait ça, ce fut vraiment trop court…

- Pour s’y rendre, un voyage à 6 en voiture, rigolo, simple et généreux en échanges. Un voyage en voiture au retour crevés, avec un peu moins d’échanges du coup, on faisait moins les malins!, mais heureux.

- Le sauvetage du petit chat qui a passé le week end coincé dans le moteur de la voiture d’amis (1 heure environ pour qu’il retrouve la sortie, la voiture montée sur 2 roues pour pouvoir se glisser dessous et récupérer le bestiau, dans la boue, l’obscurité et le froid, il a fini par sortir quand on lui a envoyé de l’air dans la tronche avec une soufflette). Il nous aura bien fait rire tiens celui là, alors que tout le monde n’avait qu’une hâte : aller roupiller au chaud, la tête pleine de souvenirs du mariage ;-).

L’est pas plus belle la vie d’un coup ??!!

L’Etrange Cas…

…du Docteur Jekyll et Mister Hyde….

L'Etrange Cas... dans Bidule

Je pense que la vieille est schizophrène…

Je t’explique.

Alors qu’elle me détruit complètement au début de la semaine, elle devient tout sucre tout miel quelques jours après, pensant que la pression est naturellement retombée, ou oubliant son comportement infâme et son pétage de durite. Je ne saurais dire…

Avec force sourires, petits mots attentionnés et remarques gentilles, elle tente de renouer le dialogue, de repartir comme si de rien n’était. Elle a sûrement bien réfléchi à sa tactique. Et a compris qu’elle s’était tirée toute seule une balle dans le pied en me mettant à dos et qu’elle a besoin de moi pour faire tourner certaines choses dans la boutique. Et que si je commence à la lâcher, ça compromet beaucoup beaucoup de choses….

Oui, mais, pas de chance pour elle : il y a eu. Et je ne suis pas prête à faire une croix dessus…

Oui, c’est un cas très étrange que le sien. Et il est effrayant….

 dans Bidule

12

Le blog d'Aurel |
aucafeducoin |
parmi les autres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Buzancy's Life
| Les Ardennes par samouraï 08
| Vers la Lumière...